Puno et lac Titicaca, dernière étape au Pérou

Écrit par Rita Berrada.

Puno est donc ma dernière étape au Pérou, puisque cette petite ville se trouve sur le lac Titicaca, lui même divisé entre le Pérou (à 60%) et la Bolivie (40%) ; c’est donc l’endroit idéal pour un passage de frontière.

Puno en soi, n’a pas tellement d’intérêt, mais représente un peu bon de chute pour visiter les îles du lac. Pas la peine donc d’y perdre du temps, j’arrive à l’hôtel (qui me surclasse en chambre single ;)) à 5h45 du matin à peu près après un bus de nuit, et à 7h15 je suis partie pour l’excursion pour visiter 2 îles du lac : Uros et Taquile. Oui, il y a des jours où je fais ma warrior comme ça J je vous rassure, ça n’arrive pas hyper souvent, et puis là en l’occurrence, j’avais correctement dormi dans le bus, donc ça va, j’étais en forme.

Arrivée au port pour embarquer pour l’excursion, je rencontre Pépé (josé de son vrai prénom) et Oscar, 2 espagnols de Madrid avec qui le courant passe super vite. On prend donc place à bord de la petite barque à moteur, pour traverser une partie du lac Titicaca (à prononcer « Titikaka » comme Kamija (chemise en arabe).

Image00004     Image00002

Le lac est vraiment impressionnant par son immensité ! Plus de 8000 km2 de superficie et situé à plus de 3800m d’altitude, il représente le plus haut lac navigable au monde.

Image00017     Image00026

1er stop : Uros.

Uros est en fait un archipel d’îles flottantes que les péruviens ont construit à l’époque, pour fuir les conquistadors espagnols qui étaient arrivés à Puno. Depuis, ben ils continuent d’y vivre.

Image00016

La visite nous permet de comprendre comment ils construisent les îles, ce sont plein de « petits blocs » en fait construit à base totora, une sorte de roseau qui sert d’ailleurs à plein de chose : construire la base de l’île, construire les « maisons », les embarcations, faire du feu, et on peut même manger une partie de la racine, j’ai gouté, c’est pas mauvais mais ça n’a pas bcp de goût J

Image00014   Image00008     Image00015

Sur chaque bloc (fixé par des ancres), habitent 6 ou 7 familles ; le tout est régi par un système d’ « autorités locales » qui définissent également une rotation pour la visite des touristes ; bref tout un système de gestion 100% local.

Image00006

 La population vit principalement de la pêche (sur le lac, c’est le royaume de la truite), et du tourisme grâce aux « droits d’entrée » qu’on paie et à l’artisanat qu’ils vendent. Les explications sont très intéressantes, les locaux ont l’air « hyper happy » de voir des touristes, ils nous invitent à voir à l’intérieur de chez eux, une petite hutte où tout la famille habite. Bon tant mieux si ça leur fait réellement plaisir j’ai envie de dire, je me suis en revanche posée la question de savoir si c’était pas un peu « artificiel » tout ça…

Image00010   Image00011     Image00012     

2ème stop : Taquile, une île en « dur » cette fois. La population ici vit principalement de l’agriculture, grâce au système de terrasses hérité de l’époque Inca. On grimpe une bonne pente pour profiter d’une super belle vue !

Image00024

On déjeune dans un petit resto du village, tjs avec une vue sublime ! Au menu, soupe de Quinoa (c’est un grand grand classique d’entrée au Pérou, je ne compte plus combien j’en ai mangé !!) puis truite, très bonne.

Image00020

Après le repas, on a le droit à une petite explication sur les traditions vestimentaires de la population de Taquile, selon leur statut : célibataire, en couple ou marié…de même que leurs traditions de mariage (au bout de 2 ans de couple, ils passent forcément en CDI ; pas de divorce…) bref, on ne peut donc que leur souhaiter qu’ils soient happily married J

Image00021

Ensuite, on a le droit à un petit spectacle de danse locale, auquel un petit garçon à croquer a participé.

Image00022

On visite le centre avec sa cathédrale…j’y trouve ce panneau qu’on trouve dans quelques endroits autour du monde, avec des distances par rapport aux autres villes, je les aime bien ces panneaux.

Image00001

Voilà c’était sympa ces petites visites. Au retour à Puno, je me repose un peu puis je vais rejoindre Giovana, une des 2 péruviennes que j’avais croisée au Machu Picchu, au retour à pied à Aguas Caliente. On s’est retrouvées dans le bus pour Puno et on a décidé d’aller dîner ensemble du coup.

Hyper sociable comme elle est, elle arrive avec un autre péruvien et 2 chiliens qu’elle a rencontrés le jour même J et nous partons donc à 5 chercher un petit resto pour dîner. Après avoir fait un petit tour, on fait notre choix et quand on rentre dans la salle pour s’installer, je trouve qui à la table d’à côté : Pépé et Oscar !! Trop marrant la coïncidence ! J Du coup, ben on les a invités à se joindre à nous et on a dîné à 7, un dîner international, super sympa, j’adore ces moments J

Puno 00001

Comments

  • No comments found
Please login to comment

Visit the new site http://lbetting.co.uk/ for a ladbrokes review.