Glacier Pastoruri, 5 240 m

Écrit par Rita Berrada.

C’est parti pour la première rando dans le parc national de Huascaran, classé au patrimoine naturel de l'humanité par l'UNESCO, qui porte le nom du plus haut sommet du Pérou, le Huascarán (6 768m).

Objectif aujourd’hui : aller voir le glacier Pastoruri, un des plus importants de la Cordillère blanche au Pérou. Relativement petit car ayant perdu une grande quantité de glace, à cause du réchauffement climatique, il  pourrait disparaître complètement d’ici six à dix ans, au rythme de la fonte annuelle qui est enregistrée L

Malgré ses 5 240m d’altitude, cette randonnée n’est pas sensée être très difficile car le gros de la montée se fait en bus, il ne reste qu’une quarantaine de minutes à marcher ensuite pour arriver au pied du glacier qu’il est interdit de fouler à cause de sa fragilité vous l’aurez compris.

Nous nous arrêtons en chemin pour une petite pause maté de coca, et j’en profite pour ajouter à mon kit de survie des bonbons au coca, tous les moyens sont bons pour supporter l’altitude ! J’ose demander à la dame qui me vend les bonbons si je peux prendre une photo avec elle, elle accepte, mais je ne suis pas tout à fait sûre qu’elle apprécie beaucoup, je suis toujours très gênée de demander…

Image00018     Image00019

Par ailleurs, pour bien supporter l’altitude, il est recommandé de bcp boire, manger léger et y aller doucement. Jusque là j’ai tout suivi à la lettre. Les nausées, ça va mieux ce matin, le mal de tête un peu, c’est pas trop mal.

Nous nous arrêtons sur la route à l’entrée du parc national (4100m), les paysages sont déjà sublimes ! 

 Image00001     Image00003

Image00004

Le petit lac était en fait un glacier il y a quelques années, qui s’est ensuite transformé en lagune, qui s’est ensuite asséchée, le cycle de la vie…

Nous passons ensuite devant une source naturelle d’eau gazeuse, puis nous nous arrêtons à une petite lagune de 14 m de diamètre, avec une eau turquoise d’une transparence incroyable !! Magnifique !

Image00005

Nous avons également l’occasion de voir la Puya raimondii, une plante qui ne pousse qu’au Pérou,  dont la hauteur peut atteindre 10 m. Elle ne fleurit qu’au printemps et  peut contenir 3 000 fleurs.

Image00006


Image00010Arrivés au pied du chemin qui mène au glacier, on passe au niveau supérieur en terme d’équipement : sous pull supplémentaire, gants, bonnets, hace frio
aquí ! Ceci dit, avec la marche, on a vite fait de se réchauffer J

Image00007     

La montée de la pente (2 km de long) à 5000 m d’altitude n’est pas facile ! C’est dingue ce qu’on s’essouffle vite, en plus j’ai le nez hyper sec et presque bouché, ce qui ne facilite pas la respiration… On avance à 2 à l’heure !! cad la pente que vous montez en 15 min à altitude 0, ici c’est au moins le double qu’il faut !

Ceci dit, il suffit de lever les yeux vers paysages qui nous entourent pour oublier toute la fatigue physique, le souffle pénible, les maux de tête…juste on se dit « Waaaaaw ».

Image00008     Image00009

 Image00012

Ça s’est vraiment le genre de trip qui m’emballe ! Me retrouver au beau milieu d’une nature somptueuse, où on se sent tout petit petit.

Bref, je crois que les mots dans ce genre de circonstances ne sont pas tellement de rigueur, je vous propose donc de profiter de ces quelques photos.

 Image00011    Image00013    Image00014

Image00015     Image00016

Image00017

En vrai, c’est juste un pur bonheur !

Retour en ville ensuite, avec un trajet « bumpy » car en bonne partie sur de la piste, accompagné par de la musique péruvienne, je me sens bien J et m’enregistre aussitôt de retour à l’auberge pour la 2ème randonnée, plus difficile, le lendemain !

Comments (2)

Please login to comment

Visit the new site http://lbetting.co.uk/ for a ladbrokes review.