Le périple pour arriver!

Écrit par Rita Berrada.

Ça y est, c’est le grand jour du départ pour 3 mois de voyage solo !! Bien sûr je n’ai pas échappé à la traditionnelle nuit blanche de la veille (merci Asmaa de m’avoir supportée!!)

Un mélange d’excitation, de stress, de « peurs » de joie…

6h du matin, il est temps d’aller prendre l’Eurostar pour commencer mon long périple. Malheureusement, je ne me sens vraiment pas très bien : mon rhume ne s’arrange absolument pas, j’ai de plus en plus mal à la gorge (ce qui ressemble à une angine) et surtout j’ai très mal aux yeux. Je pense d’abord que c’est juste la fatigue, mais je commence à constater que j’ai en fait des sécrétions qui se forment à l’intérieur de mon œil et qui brouillent ma vue… bon on verra plus tard.

Un taxi et un train plus tard me voilà arrivée à Londres, le trajet a été pénible avec tout ce que je traine comme maladie !! je tente donc une consultation médicale à distance : un coup de fil et me voilà repartie avec une prescription pour un collyre antibio pour soigner une conjonctivite et un traitement antibio + toute l’armada classique pour soigner rhume et angine. Youpi !! le voyage commence bien J

Me voilà donc embarquée pour un vol de 12h pour HK avec une trousse de médoc assez hallucinante ! Ajoutez à cela que le collyre doit en fait être conservé au frais, donc toute une logistique assez complexe avec des sacs de glaçons qu’il faut renouveler régulièrement…Bref!

Le vol, et bien à cause de mon état on va dire, je ne pouvais ni voir de films car trop mal aux yeux ni dormir trop longtemps car complètement bouchée + le collyre qu’il faut mettre toutes les 2h + les autres médocs…bref, c’est ma pauvre voisine qui a du se mordre les doigts d’être tombée à côté de moi! J

Bon avec tout ça, je n’ai même pas pu encore bouquiner le guide des Philippines, j’arrive tout de même dans quelques heures et je n’ai toujours pas d’hébergement, je n’ai même pas regardé comment rejoindre la plage depuis l’aéroport (qui se situe sur une autre île). Je me lance donc dans une lecture assidue.

Ce qui est dommage, c’est qu’à cause de mes pbs de santé, je ne pourrai certainement pas plonger tout de suite (ce qui était le pgme initialement prévu). En mm tps, comme je n’ai pris qu’un aller simple vers ma première destination aux Philippines, je peux donc tjs ajuster mon programme. C’est ça l’avantage d’un voyage « sac à dos » !;)

Bon je garde tout de même un grand espoir dans le pouvoir guérisseur de la mer/plage, j’espère que je me rétablirai vite!

Là, je ne pense qu’à une seule chose : arriver, poser mon sac dans une chambre que je ne mettrai pas lgtps à trouver j’espère, mettre mes tongues, une petite tenue de plage et aller me poser sur le sable, avec un peu de chance, j’aurai droit au coucher du soleil, très réputé à Boracay ;)

Arrivée à Hong Kong, 8h du matin heure locale, 1h du matin heure française, c’est parti pour le jetlag!!

L’aéroport d’HK, vrt impressionnant, c’est la 1èrefois que je prends le train (un peu comme notre orly val) mais non pas pour changer de terminal, mais simplement pour atteindre ma porte d’embarquement ! J

Des boutiques en voici en voilà…vu ma situation de santé assez désespérante je me laisse tenter par une boutique de « oriental health » et achète un Tiger Balm (pour ceux qui ne connaissent pas : un petit pot chinois avec un espèce de vicks super puissant qui soigne à la fois les maux de tête, le nez bouché, les courbatures, les piqures de moustique…rien que ça ! :)) Bon de toutes les façons au point où j’en suis, un traitement de plus ou de moins…je mets dc qqs grammes de ce fameux remède sur  les  narines :  Ahhhhhhh ! ça arrache graaave, ça débouche qqs min seulement puis c reparti pour les snifs snifs, non concluant donc ! J

Je poursuis mon périple. D’abord un vol pour Manille, puis une escale d’un peu plus de 2h pour le 2ème vol. L’organisation à l’aéroport de Manille est assez chaotique, mon vol n’est pas affiché sur les écrans d’embarquement, l’heure d’embarquement est arrivée mais apparemment il va y avoir du retard…Bon le tps qu’ils se décident, je m’endors sans m’en rendre compte sur mon petit siège à l’aéroport, jusque ce qu’un mec très sympa voyant que je tenais à la main ma carte d’embarquement pour le même vol que lui me réveille pour y aller ! J

Le survol devait sûrement être assez joli puisque les Philippines constituent un archipel de plus de 7000 îles si je ne me trompe pas, mais impossible de garder les yeux ouverts, je suis vrt naaaaze.

Débarquement à Caticlan (proche de Boracay, il n’y a pas d’aéroport à Boracay) et là c’est assez drôle : ni passerelle ni bus, on descend de l’avion et on se dirige tranquillement à pied vers le bord du tarmac. Pour les bagages, pas besoin de se soucier pour savoir sur quel tapis ils arrivent, il suffit d’attendre toujours sur le bord du tarmac et les mecs les sortent en live de la soute ! J

S’ensuit ensuite un trajet en tricycle (l’équivalent philippin du rickshaw indien, tuc tuc thailandais). Il s’agit d’une moto à laquelle on accroche un espèce de véhicule avec quelques place. Ça donne ça:


image003     image002

C’est l’occasion de rencontrer quelques voyageurs avec qui je fais le trajet. Une fois arrivée au port, il faut prendre le bateau pour Boracay (je vous rassure seulement 15min de traversée environ).

Dans le bateau je recroise le gars qui m’a réveillé, il s’appelle « Nicholasssss », il est en real estate à Manhattan et prend tous les ans 4 mois de vacances, trop dur la vie !! :) Au bout de qqs min, il remarque je suis malade, je lui explique ce que j’ai et il me dit poliment « ah, j’ai déjà été malade pendant une semaine au début de mon voyage, c’est hyper désagréable, je n’ai pas envie de retomber malade, je suis dslé je vais aller m’assoir un peu plus loin » Trop drôle !! J

Reprenons donc le cours de l’histoire : 1 eurostar de 2h30, 3h de battement, 1 vol de 12h puis 1 vol de 2h puis 1 vol d’1h30, 3 escales de 2h chacune, 2 trajets en tricycle et une petite traversée en bateau plus tard, me voilà à Boracay !!!! Youhou !! :) Plus de 24h de voyage tout de même…

J’arrive sur le port de Boracay pile au moment du coucher du soleil, en effet il est très très beau, mais je n’ai mm pas la force de mettre ma main au fond du sac pour sortir l’appareil photo.

Bon ben me voilà arrivée, il est 18h env, et il faut à présent trouver un logement (eh non ! je n’avais pas booké, mm pas la 1ère nuit J). Bon j’ai repéré sur le guide le coin des guesthouses pas chères, je vais tenter ma chance. En marchant dans cette direction je croise le « White Blue » dive center (centre de plongée) dont m’avaient parlé Imane & Nico, des amis qui étaient aux Philippines il y a environ 1 an. Je reconnais même la tête du gars car il est en photo sur leur blog ! J Grosse pensée pour vous 2 si vous lisez ce récit, j’ai l’impression de suivre vos traces;)

Une petite discussion plus tard, les mecs se souviennent très bien d’eux…c’est assez drôle ; l’un d’eux me propose de m’aider pour chercher un endroit où dormir. Au bout de 10 min env, on finit par trouver un truc qui me convient, certes cher mais bon pour la 1èrenuit ça ira (attention tout est relatif, c’était genre 17€ ! J mais bon 3 mois de voyage c’est déjà un sacré budget, je suis dc en mode éco, surtout pour l’hébergement)

Il fait déjà nuit mais hors de question de dormir tout de suite sans même voir où je suis. Une petite douche et puis je sors manger un morceau. En fait tout est concentré sur une longue allée piétone (moitié sable/moitié terre) qui longe la plage.

image005

L’allée est bordée de petites boutiques, restos et bars, il ya plein de monde qui se balade nonchalamment en tongues, paréos, les gens sont installés sur le bord de la plage…l’ambiance ici est vraiment trop bonne, on se sent vrt bien ici, coooool, tranquille. Ici et là, on peut trouver une « massage area » pour se faire masser direct sur la plage,1 petit groupe qui joue de la musique en live… J’aime déjà cet endroit! J

image007

Article suivant...

 

Première découverte de Boracay

Écrit par Rita Berrada.

Après le long périple pour arriver, impossible de me lever avant 11h30 (avec un réveil en plus car le chekout est à midi). Je n’aime pas trop faire de grasse mat pdt les voyages en général, mais là j’avais juste trop besoin de récupérer…

Je me lance dans la recherche d’un logement moins cher, notamment une solution de « dortoirs » car ça me permettrait aussi de rencontrer d’autres gens. Qqs recherches plus tard, je me résous à accepter que cette formule en fait n’existe pas aux Philippines. C’est donc une chambre qui se loue et que tu sois 1, 2, 3 ou 4 et bien c quasi le mm prix. Mais bon comme la nana chez qui j’ai loué la veille est très gentille (d’ailleurs tous les philippins que j’ai croisés je trouve !!), elle me propose de me faire un prix spécial vu que je suis tte seule et de me donner une chambre avec une salle de bain partagée pour que ça me coute moins cher. Voilà qui est parfait! je suis installée dans un 3 pièces on va dire:un séjour avec télé,frigo,des toilettes et sdb communes et 2 chbres : 1 que j’occupe et 1 autre qu’occupe un autre gars. On ne s’est quasiment encore jamais croisé, pas de bruit, c clean, todo bien, j’ai un ventilo ds ma chambre (qui ferme à clé by the way pour tous ceux qui paniquent que je partage un 3 pièces avec un inconnu :)) et j’ai même le WIFI ;)

Je découvre l’île de jour : elle est vrt très belle. La plage est super jolie et il règne toujours cette ambiance zen.

image009     image010

Un panneau croisé sur la route, me rappelle que je suis à l’autre bout du monde.

image012

De retour à la guesthouse je sympathise avec Grace, la belle fille de la dame qui détient la guesthouse. Elle me propose un tour de l’île de 2/3h en tricycle avec plusieurs stops aux principaux points d’intérêt. Elle me propose mm de venir avec moi si ça me chante. C’est parti donc pour une balade à 2 ! J’en profite pour faire un peu sa connaissance, elle a été prof en école primaire, parle un parfait anglais, s’est mariée depuis un an et habite avec sa belle famille, mais ça se passe plutôt bien, elle peut aller voir ses parents quand elle veut…Son mari, ben c’est le chauffeur du tricycle en fait :) 

Ils ont vrt été adorables, on a fait une super balade : stop sur la plage de windsurf (il n’y avait pas de vent ce jour là)

image014     image015

Puis direction Mont Luho view point, la montée en pente sur la moto est assez drôle, tu ne sais jamais si  elle va arriver ou lacher ! /°. Au view point, comme son nom l’indique, plusieurs spots pour avoir une vue panoramique sur l’île et les îles avoisinantes : très très beau et aussi des espèces animales locales (impossible de vous redire ce que c’est, les photos ne donnent pas gd chose vu l’état des cages, mais bon voilà c’était sympa).

 

image017     image018     image019

Puis stop au butterfly garden d’un des plus grands complexes touristiques haut de gamme de l’île (un espèce de palmeraie golf palace local,il y a aussi un golf d’ailleurs! :)).On y trouve qqs papillons en effet, mais aussi des chauve souris ! trop impressionnant d’en voir pour de vrai, beurk ! :) la meuf du garden m’ayant vu intriguée devant les petites bêtes, me propose le plus gentiment du monde (genre elle me fait une faveur) tu peux toucher leurs ailes si tu veux ! ce à quoi je répond « euh , c’est très gentil mais en fait non merci , ils me font peur :)»

image023     image024

Puis stop à Puka Beach, une des plus belles plages de l’île, très sauvage, assez déserte, de l’eau très clair, du sable très fin, la belle vie quoi :) Une baignade à Boracay!

 

image027     image028

 

Puis stop sur une autre plage pour admirer le magnifique coucher de soleil et boire un jus de mangue/ananas bien frais, à la meilleure adresse de l’île apparemment;)

 

image030     image031

Grace et son mari me quittent après ça, et je me souviens soudain des inconvénients d’être seule : je ne peux pas aller me baigner, j’ai mon app photo dans mon sac et personne pour le garder… bref, tant pis.

Pour rejoindre ma partie de l’île c’est 10 min de tricycle ou pas mal de marche. J’opte pour pas mal de marche pour flaner un peu, découvrir l’île…ça me prend quasi 1h30 avec qqs stops dont des achats élémentaires : un paréo et des petits porte clés souvenirs (la meuf me dit que ça coute 100 pour 3, mais qu’elle m’en donne 4, moi contente ; je saute sur le truc, qqs mètres  plus  loin,  ils me proposent 8 pour  100 ! :))

Je croise également une tour Eiffel !! :) et aussi une boutique de tongues assez orignale, un château de sable (apparemment une spécialité ici)

   image035    image034    image038

C’est très animé de ce côté de l’île, des bars à DJ, jongleurs de feus, des restos à buffet à gogo (mais attention le service finit à 21h30). Le concept du buffet est pas mal : bon pour les plats rien d’innovant, en revanche pour les légumes, il y a en fait un buffet avec de la vermicelle, différentes sortes de noodle, des légumes crus en tout genre, plein de sauces, des toppings (genre grains de sésame..) on choisit ce qu’on veut dans l’assiette puis on donne au gars qui cuit ça en live sur sa plaque c’est assez bon!!

 

image040     Image00001

 

Article suivant...

Island hopping autour de Boracay

Écrit par Rita Berrada.

Aujourd’hui, j’ai booké un « tour » pour aller faire un petit tour en bateau des petites iles autour de Boracay et faire du snorkeling (masque/tuba).

1er stop : Crocodile island. Elle se nomme comme ça à cause de sa forme qui ressemble à un crocodile. C’est vrai qu’une fois qu’on le sait, on le voit assez bien le crocodile !J

image042

Notre bateau nous arrête pour plonger faire du snorkeling. Pendant ce temps, des vendeurs de skimous et de coconut nous proposent leurs délices en pleine mer !J

image044     image045

 

Avant de quitter le site, un « sea ranger » débarque sur le bateau pour veiller à ce que tout le monde ait bien payé le « environmental fee » très courant ici, une taxe environnementale pour des sites protégés je suppose. Ca ne coute pas très cher et si ça peut effectivement améliorer la préservation, c'est bien.

Le gars, « sea ranger » donc, a un vrai look de shérif !! Le chapeau tagué « sea ranger », le T-shirt tagué également guess what ? « sea ranger » ! J, il a juste déconné sur le short et la banane côté look shérif ! Mais attention c’est un « ranger !! » il a les lunettes de soleil qd mm et cet air « mm, je suis méchant, je fais régner l’ordre ici !! » ; bref, il m’a fait tripper ce gars là J

 

image050     image048

Nous repronons le bateau pour un 2ème stop : Crystal Cove . Un très joli site surplombant la mer avec plein de view point aussi époustouflants les uns que les autres, et des grottes d’eau cristalline… les photos parleront d’elles mêmes.

 

image052  image053 

 

image055     image054

     

 

Pause déj ensuite sur une plage. J’en profite pour papoter avec quelques personnes du tour. Un couple de philippins de Manille trop sympas, la 40 aine, une trop bonne bouille ! :) le mec n’arrête pas de me demander de me prendre en photos avec sa femme) bref ! et aussi 2 australiens de Melbourne qui me donnent qqs infos sur une de mes prochaines destinations…

Re bateau ensuite pour aller se poser quelques minutes sur Puka Beach (la fameuse plage « sauvage » de Borcay). Rien à dire, elle est vrt très belle !! Le trajet en bateau est aussi pas mal !;)

Une petite sieste sur le sable, l’occasion d’attraper le 1er coup de soleil (eh oui un des inconvénients de voyager seule c’est qu’il n’y a personne pour mettre de la crème solaire sur le dos J)

image058     image059     

image060     image061

Un autre stop snorkeling ensuite. Au cours des 2 snorkeling, j’aurai vu : plein d’ étoiles de  mer  assez grandes bleues, de très gros oursins, des petits némos & friends, un poisson tout long tout fin, des poissons de taille moyenne ; bref, je ne connais pas les noms dc ça ne vous aide pas !! Jbref, c t très sympa !

Retour sur la terre ferme à 16h, à peine je  pose  mes pieds sur le sable que  me voilà déjà repartie en mer !! ;) J’entends ici et là des départs en voiliers pour voir le coucher du soleil en pleine mer…of course,  i’m in !! Après qqs négociations de prix me voilà embarquée sur un voilier avec 2 coréens et les capitaines de bord.

Les coréens sont très intrigués par le fait que je voyage seule, ça ne doit pas être très courant chez eux !! Donc j’ai eu le droit plusieurs fois à « but, you’re traveling alone ??? and why are you traveling alone ?? did you make some friends here ?? ». Bref, ils avaient l’air tellement désolés pour moi que le plus jeune d’entre eux m’a même demandé mon facebook pour m’ajouter comme ami, c’était vraiment drôle !!J

J’ai aussi eu droit au fameux « France ? ah ! Zidane ! Henry ! hihi », j’ai envie de dire « super les gars, ça me fait une belle jambe ! » J. Bref les clichés c’est qd mm vrai!

Enfin bon, c’était fun ; mais surtout surtout, la balade  sur  le voilier,  c’était… : aaaaah !!! comment vous dire ?? : juste trop bon !! On s’assoit sur un filet qui est à peine à qqs centimètres de l’eau et nous voilà partis pour le large avec le bruit de l’eau qui s’éclabousse sur le voilier, la mer à perte de vue, le vent agréable, le soleil en face qui se couche…bref indescriptible, juste une sensation énorme de bien être !!  Un de ces moments où on a juste envie d’arrêter le temps et de rester là forever…

image064     image066

image070     image072

Fin de la journée, direction la douche. Mmm la peau salée, les cheveux en paille, le sable qui colle à la peau…ça faisait longtemps ! I like !J

Direction ensuite un petit bar au bord de la plage où un petit groupe joue du live, plutôt pas mal ! je m’installe avec mon petit ordi et en profite pour mettre à jour mes récits;)

Dîner et pour clôturer cette magnifique journée, j’enjoy des feux d’artifices sur la plage. Elle est pas belle la vie ?J

image074

 Article suivant...

Back to studies, je passe mon diplôme de plongée

Écrit par Rita Berrada.

Les 3 journées suivantes sont consacrées à la plongée : théorie et pratique afin de passer l’examen du PADI et d’avoir le 1er niveau de certificat qui m’ouvrira la possibilité d’aller plonger partout dans le monde, dans la limite des 20m de profondeur.

Le monde sous marrin, je l'ai découvert quand j'ai fait du snorkeling (masque/ tuba) pour la première fois. J'ai adoré le silence, la lenteur, le calme, et la sensation d'être immergée (c'est le cas de le dire :)) dans un univers complètement différent et fascinant. Ensuite, j'ai fait, à l'occasion de voyages précédents, quelques "discovery dive": des plongées découvertes, où on apprend le strict nécessaire et on fait un petit baptême à moins de 10 m  de profondeur, accompagné d'un dive master (prof de plongée). Ces essais, ainsi que les récits de mon pote Alex mordu de plongée, ont confirmé mon intérêt pour la plongée, et j'ai gardé en tête le projet de passer ma certification quand j'en aurai l'occasion.

La prochaine étape de mon voyage étant l'Australie, j'ai hâte d'aller découvrir la barrière de corail, je profite donc de mon 1er stop aux Philippines pour passer enfin ma certif!

1ère journée

J’ai RDV tous les matins à 9h avec Rowell, mon dive master (prof de plongée) et j’avoue que les réveils sont assez difficiles. En fait je me couche toutes les nuits vers 2/3h du matin (jetlag + l’excitation de profiter de tous les instants je suppose).

On attaque les cours de plongée. D’abord la théorie, normalement, on est censé lire un livre, mais Rowell me propose le DVD où grosso modo le livre est expliqué en vidéo, bien plus pratique !! J’écoute assidument et prends des notes pour répondre correctement aux quizz qui suivent J Attention c’est pas une blague, il fait avoir min 7/10 à chaque quizz pour pass l’exam et avoir le diplôme ! bref, back to studies alors, il faut dire que je suis une élève sérieuse :)

Quelques pauses tout de même pour profiter un peu de la plage.

image076

Un petit passage par l’épicerie pour acheter de la crème after sun suite à mon coup de soleil. Je pousse l’audace jusqu’à demander à la nana de l’épicerie de m’étaler la crème sur le dos vu qu’il m’est un peu dfficile de le faire moi-même ! J n’importe quoi ! imaginez 2 sec demander ça à Paris !!! :D

Après la théorie, nous passons à la pratique : une première plongée au bord de la page pour apprendre les skills élémentaires. Rowell trouve que je me débrouille plutôt bien donc il me propose d’enchaîner avec  une plongée en mer ! On prend dc le bateau direction spot de plongée, c’est parti ! A peine passée par- dessus le bateau, je me fais piquer par une méduse à la main « Aïe !! ça fait mal !! », mais bon c t une petite dc la douleur passe relativement vite. Ensuite direction les fonds, ma plongée se passe très bien, je vois  plein de poissons (stone fish, trigger fish, un banc de petits poulpes…), de jolis coraux…

Fin de la journée 17h30, je suis crevée, c’est un sacré boulot en fait ! de vrais études !! J Au programme : coucher du soleil, douche et dîner.

image078

Pendant le dîner je rencontre Hind, une libanaise résident aux US et docteur/chercheuse dans un hopital très réputé. Le courant passe bien, elle est très sympa. On poursuit la soirée après le diner avec une longue balade sur la plage, très agréable!

 

2eme journée

 

C’est reparti pour les cours théoriques. Au bout d’1/2h environ, je piquais déjà sec du nez ! dur  dur… On passe à  la pratique : au moins dans l’eau il y a moins de risque de s’endormir ! :)

 

By the way voilà ce que ça donne Rita en plongeuse : j’ai bien sûr appris à assembler moi mm mon matériel (la classe ! ;), mais j’ai quand mm besoin que quelqu’un m’aide à enfiler le gilet/bouteille car ça pèse quand même 10/15kg, et il y a aussi les poids que j’ai autour de la taille : environ 5kg ; bref, je suis super lourde et comme je ne suis pas très grande, ça fait un peu « tassée » disons le ! :)

image080

1ère plongée le matin : comme il ne fait pas beau aujourd’hui, beaucoup de vent, la mer est assez agitée on va dire. Mmm, ça en revanche ça ne m’avait pas manqué !! Surtout que sous l’eau et bien c’est pareil ! La forte houle nous balance sans cesse de droite à gauche, les poissons aussi d’ailleurs subissent ce rythme…  la visibilité n’est pas très bonne non plus car puisque la mer est houleuse, il y a bcp de particules qui flottent… Bref, pour résumer pas très agréable la plongée !

On se pose un peu, déjeune ensemble avec Rowell et Léa sa femme dans un petit boui boui philippin. Au menu riz, poulet et aubergine, ça passe ! :) mais c’est surtout l’occasion de papoter un peu et de découvrir la vie locale…

Du coup, vu le temps, pour la 2ème plongée prévue l’après midi, on décide de rester juste à quelques mètres de la plage, sans aller en haute mer. On en profite pour pratiquer des exercices…Tout se passe bien, si ce n’est que mes oreilles me font un peu mal, les restes de la maladie que je traine ; hier c’était mon dernier jour d’antibio, j’ai donc arrêté le traitement, ça va bcp mieux mais je sens tout de mm que ce n’est pas complètement parti, bref we’ll see.

Fin de la journée à 17h30. On m’accoste de nouveau sur la plage pour me proposer de la voile. Comment résister ? Bien sûr que j’y vais !! Et c’est reparti pour un petit tour, avec 2 autres personnes encore mais cette fois ci comme c’était un couple ils étaient trop occupés à être in love pour papoter avec moi ! Bon c’était pas plus mal finalement, pour profiter calmement de ce merveilleux moment.

Ci-dessous de nouvelles photos du coucher de soleil (désolée je ne m’en lasse pas !! mais promis demain je n’en mettrai pas :))

image082     image083

Le soir, je retrouve Hind pour dîner ensemble et prendre un verre. On passe un très bon moment. Sur le chemin du retour à l’hôtel, je fais la découverte d’un nouvel accessoire pour le moins original : le string  pour les pieds  ou « foot bikini » !! J

image086     image087

3ème journée Enfin diplômée!!

Ah ! le beau temps est revenu, ça fait plaisir !

Dernier jour pour les cours de plongée. Je fais un effort pour être à l’heure à 9h malgré le coucher tardif de la veille. Etudes du dernier chapitre puis en route pour la dernière plongée. Cette fois ci nous plongeons à la profondeur max autorisée par mon diplôme : 18m ! Exciting… ;)

Malheureusement mes problèmes d’oreille refont surface et je dois donc ralentir considérablement mon rythme de descente. Résultat des courses : entre ça et les exercices qu’il fallait pratiquer, j’ai l’impression que je n’ai pas « bcp visité » les fonds, malgré le fait qu’on soit tout de même restés 44 min !

J’ai quand même pu voir de gros lion fish, une murène cachée et qqs bancs de poissons …. + le corail était très joli.

Retour sur la terre ferme, j’attaque l’exam final (quizz de 50 questions). Impossible d’en venir au bout, j’ai trop sommeil ; je vais donc déjeuner sur la plage sous un petit parasol puis faire une petite sieste au bord  de la mer… pas trop mal comme conditions d’exams Me voilà retapée, je vais continuer l’exam que je passe avec un score de 90% svp ;) Ca y est !! Je suis officiellement une plongeuse, y a plus qu’à aller à la découverte de l’océan maintenant !

Repos bien mérité, je vais cette fois ci aller faire une sieste dans la chambre. J’étais tellement creuvée aujourd’hui que j’ai du laisser qq part une petite pochette qui contenait qqs trucs. Heureusement rien d’important : le colyre anticonjonctivite (ma conjonctivite est revenue aujourd’hui après 5 jours de traitement puis 1 jour d’arrêt, j’en ai marre d’être malade !), mon baume pour les lèvres, la solution pour se laver les mains, de l’écran total, bref ! J’ai tout pu racheter. Heureusement qu’il n’y avait rien d’important là dans ! Vu comme j’ai la tête en l’air, je me dis que ce n’est probablement que le 1er truc que je vais perdre durant ce voyage…pourvu que je garde ma CB et mon passeport surtout !

Retour sur la plage pour le coucher. Aller une dernière photo pour la route, je quitte Boracay demain ! :)

image089

Je récupère mes affaires toutes sèches et toutes propres que j’ai déposé la veille à la laverie (ça c’est qd  mm super pratique !!) puis diner et enfin je rejoins Rowell et d’autres au dive shop pour fêter mon diplôme et l’anniversaire de Shinya un des autres dive master. C’était très sympa !

Ça m’a fait bizarre de dire au revoir à Rowell, c’était un peu mon élément d’ancrage ici, et il est vraiment adorable !! Là ça y est, je largue les amarres vers de nouvelles eaux…

Article suivant...

Visit the new site http://lbetting.co.uk/ for a ladbrokes review.